Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Parents&enfants  •   •  Affichages : 499

Salam 3aleikoum,

Je n’ai de cesse de le répéter que le bonheur est une question d’harmonie et que, par conséquent, le malheur découle du conflit.

Ainsi, la paix et le conflit se font naturellement la guerre, tout comme tous les contraires d’ailleurs, dans la mesure où l’existence d’une chose est assurée par la lutte contre l’élément opposé.

 Ainsi, à l’endroit d’une personnalité où l’identité dépend :

  • - de la conception de la vie,
  • - de la marche à suivre pour réaliser les objectifs de cette conception,
  • - du groupe social auquel on s’affilie,
  • - et de l’espace géographique de résidence,
Nous pouvons vivre dans le conflit quand nous sommes contraints de vivre avec des gens dont l’identité est rivale.

Réunir au sein d’un même espace des personnes qui ne sont pas sur la même longueur d’ondes, c’est enclencher un phénomène d’implosion, qui rappelons-le, n’est que l’autre face de l’explosion.

 C’est pourquoi, nous traversons une époque où les murs qui séparent les gens seront de plus en plus épais et de plus en plus haut tellement se rapprochent des gens aux identités les plus opposées, sauf si bien évidemment l’ouverture rend notre identité superficielle ! Ce à quoi appelle certains gouvernements pour éviter les clashs civilisationnels…

Ainsi, de 2 choses l’une concernant une identité qui se mélange, au sein d’un espace fermé, avec des identités opposées :

  • - Soit, elle se communautarise
  • - Soit, elle devient superficielle
Je parle ici de l’identité mais le principe peut s’appliquer aux caractères et aux comportements. En effet, au sein même du foyer et donc du couple ; on peut vivre des guerres d’usure tellement les conflits sont répétitifs tout en allant crescendo !  D’ordinaire, on recherche un conjoint selon 3 principaux critères :

  • - La richesse
  • - Le physique
  • - Le statut  
Or, la plupart néglige la famille, à savoir l’histoire, l’enfance qui conditionne justement le caractère et c’est seulement ce caractère qui peut rendre plus ou moins agréable une vie de couple, au sein d’un foyer !

Ainsi, un couple peut vivre dans le conflit perpétuel à cause d’une inadéquation imposée, qui peut se transformer en rancune, en crispation et donc en recherche constante de blesser, de provoquer ! C’est pourquoi, de 2 choses l’une, là encore :

  • - Soit, on s’entend et l’on peut vivre ensemble
  • - Soit, on ne s’entend pas et l’on doit impérativement se séparer
Continuer à entretenir une liaison dans la mésentente, c’est nourrir la toxicité, qui soulignons-le, et le principal ingrédient du malheur !

Quand il est facile de rompre, parce que rien, à l’extérieur de vous, ne vous relie à une personne toxique alors la délivrance est à portée de mains tant que l’on parvient à faire triompher la raison sur les émotions nocives telle que la passion ou l’espérance mal placée, mais quand un enfant se trouve entre deux personnes qui ne sont pas sur la même longueur d’ondes, et quand justement ce dernier sert de terrain de conflit alors c’est la porte ouverte à la destruction de son équilibre !  

Schéma classique !

C’est pourquoi de 3 choses l’une concernant un conflit :
  • - Soit, on le résout car il ne concerne pas les essentiels mais seulement les choses accessoires  
  • - Soit, on s'écarte (ou on écarte) quand il est irrésolvable puisque découlant d'une incompatibilité d'essence 
  • - Soit, on neutralise, par anticipation, les éléments qui ne veulent pas la paix et dont l’agressivité est montante  
Wa bilahi ta3ala Taoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé