Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Written by Mahdy Ibn Salah  •  Category: Problèmes de couple  •   •  Hits: 314

Salam Aleykoum 
Je vous contacte car je ne suis pas sûr d’être divorcé. 
Je me suis séparée car mon mari n’assumait pas ses devoirs concernant le logement ..(3ans et demi sans n’avoir jamais payé le loyer et au moment où je lui demande refuse) ,  n’a pas tenu sa parole concernant ses engagements avant mariage , n’a pas été présent durant mon hospitalisation…
Et n’a pas été capable de me donner des dates butoir… 
Aujourd’hui 9mois après ma demande de divorce qu’il a accepté « sans me dire je te répudie » il me demande de m’occuper de la récupération de la dot en allant voir mes parents . 
Ma question est :
 suis je dans l’obligation de lui rendre la dot, étant donné que j’ai des raisons que je pense valable pour le divorce ? 
Est il d’en droit de me demander avec obligation à moi directement de gérer cela? Hors que je lui ai demandé de passer par mon frère ou de voir avec mon père directement ? 
(Je ne sais pas le montant de la dot et j’en ai pas touché le moindre centimes)
La réponse de mon ex mari est : « moi j’ai le droit à 4femmes mais toi si tu te fais re doter sur ma dot c’est toi qui voit si ça sera accepté »
Merci d’avance 

wa 3aleikoum salam, Okhty fillah,

Votre question est ambiguë car on ne sait pas si c'est un divorce classique ou un Khoulo3 dont il est question car la récupération de la dot (ou une somme d'une autre valeur, du moment qu'il y ait accord entre les deux parties) n'est possible que dans le cas du Koulo3.

Donc, je suppose qu'il est question de Koulo3 (divorce d'un commun accord dont l'initiative provient de l'épouse) car dans le cas d'un divorce classique : il n'y a pas de récupération de la dot sauf dans le cas d'un mariage sans consommation qui implique le remboursement ici de la moitié de la dot.

Pour ce qui concerne la validation du divorce, je vous invite à consulter un imam de visu et de préférence avec votre (ex) conjoint car pour que la répudiation soit effective : il faut de la clarté : l’ambiguïté n'est pas permise en ce qui concerne ce sujet car plusieurs paramètres entrent en jeu dont l'intention et la formulation claire pour celui qui en est capable ! (exemple : celui qui a l'intention de dire « oui » à un divorce mais qui exprime sa volonté par un geste au lieu de la parole alors son divorce n'est pas valable selon Ibn Qoudama)

Et enfin, pour finir au delà de la question technique qui vous pousse à me solliciter j'aimerais vous poser une question par dessus la vôtre: comment avez-vous fait pour faire durer votre mariage dans de telles conditions ?

Le mariage, c'est sensé être la paix et le bonheur de deux croyants dont l'amour se renchérit telle la lumière réfléchie par deux miroirs qui se font face ! S'il n'y a pas ce bonheur au sein du foyer: il n'y a pas de mariage au sens qu'implique le terme ! Et admettons, qu'il n'y ait pas de véritable mariage, celui qui est bienheureux, alors séparez-vous dans le respect qu'impose votre foi : car c'est votre frère ou votre sœur fillah avant d'être un conjoint ou une épouse...

Comment voulez-vous que l'on triomphe de nos ennemis qui oppriment notre Oumma à la surfance de la terre quand nous nous prenons les uns les autres (jusqu'à dans la vie de couple) comme des ennemis impitoyables !

J'y arrive plus avec ces cas de méchanceté gratuite...
Mahdy Ibn Salah
  • No comments found