Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 383

Salam 3aleikoum, mes frères et soeurs fillah,

Aujourd’hui, une réflexion m’a traversée l’esprit, à savoir celle qui concerne l’attitude à adopter vis-à-vis de personnes qui peuvent répondre par de la méchanceté à notre gentillesse. J’ai coutume d’enseigner que dans le monde de la thérapie : on doit apprendre à prendre sur soi à l’endroit de certaines laideurs comportementales, et ce, en vue d’améliorer et de réformer celui qui sollicite notre aide.

Ainsi, le croyant se doit d’adopter une posture de juste milieu entre l’action de patienter d’une patience illégitime et l’abandon d’une personne ingrate, qui une fois blessée dans son amour propre peut se transformer en ennemi circonstancielle, et ce, en cherchant à inverser la situation par la fabrication mentale ou la focalisation sur vos failles de sorte de déformer la réalité, d’inverser les rôles et de vous faire passer pour le bourreau de l’histoire, quand vous ne pouvez pas être concerné du tout par une situation problématique !

Aider autrui est l’une des plus belles adorations qui soit ! Et, à mon sens, il n’y a pas de meilleurs trophées que de voir des personnes s’en sortir et se délivrer de certaines chaines qui entravaient leur accession au bonheur ! Je ne regrette pas de m’être lancé dans ce secteur même si j’ai mis en péril, d’une certaine manière, mon accession au bonheur consécutivement à la multiplicité des animosités, de la part de ces hypocrites ou de ces personnes ténébreuses qui gagnent à exploiter ou à voir les autres s’engouffrer dans le malheur !

Ceci dit, l’assistance a des limites car d’une part nous n’avons pas le droit d’aider des personnes qui ne veulent pas s’en sortir, ni d’aider, par déduction, des profils qui vous véhiculent leurs problèmes sans chercher à les résoudre eux-mêmes des conséquences du fait qu’ils ne veulent pas se défaire de certaines toxicités relationnelles, ni enfin aider des ingrats ou le summum consiste ici à répondre à la gentillesse et à la générosité par de la méchanceté gratuite !

Franchement, dites-moi, qui accepterait d’aider quelqu’un qui peut se décharger négativement contre vous à la moindre blessure de l’amour propre ? Qui ? Il existe malheureusement un profil qui ne tolère pas l’abandon dans le sens où si vous les avez déjà aidés, un tant soit peu, alors votre absence au moment du besoin peut justifier en leur conscience l’action de vous prendre comme le bouc émissaire de leur misère du moment ou de leur malheur actuel !

Toute injustice est laideur ! Et, il n’y a pas d’injustices plus évidentes que de se décharger sur des personnes innocentes quand on se sent pas bien, de sorte de les prendre comme des exutoires à notre propre souffrance ! C’est de la sorte que s’explique toutes les répétitions de schémas qui font la procréation et la prolifération des diables en sein de l’humanité ! Et les meilleurs des hommes à mon sens sont ceux qui justement savent briser ce cercle vicieux par la beauté de leur comportement…

Du coup, il est normal de s’écarter de certaines personnes qui vous répondent par le mal, même uniquement en propos, ou en jugement de valeur, quand vous, vous n’avez voulu, de votre côté que leur bien ! Mais quand s’associe à cette laideur qu’est l’ingratitude : le trouble de la sociopathie qui implique une incapacité de se remettre en question alors c’est la porte ouverte à la naissance de personnes condamnées à souffrir de ne trouver d’assistance, et à s’imaginer dans leur conscience un monde où tout le monde est méchant par le principe de la généralisation, de sorte que l’espérance chez eux : s’accouple toujours avec la déception à chaque nouvelle relation !

J’ai envie de passer à autre chose ou à me consacrer à l’enseignement des principes thérapeutiques de la thérapie musulmane pour les petites générations en rendant justement le discours d’adulte accessible aux enfants, et ce, afin de sauver ces derniers des dangers d’arriver à l’âge adulte avec des troubles qui risquent de gâcher toute leur existence…

J’y réfléchis sérieusement en ce moment… C’est un projet qui me tient à cœur ! Il y a dans la vie des gens en quête de bonheur, d’autres en quête de vérité et d’authenticité, et à mon sens on a le devoir d’associer le bonheur à l’authenticité pour se prémunir de l’illusion derrière laquelle se trouve toujours la déception…

Qu’Allah réunit ses serviteurs sincères !
Mahdy Ibn Salah  
  • Aucun commentaire trouvé