Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 303

Salam 3aleikoum, mes frères et sœurs fillah,

Mardi, lors du cours en ligne, nous avons réalisé ce qu’on appelle une thérapie collective. En effet, une thérapie collective consiste à mettre en relation les problèmes ou les maux individuels d’un ensemble d’individus afin de savoir s’il y a un point commun, de sorte de cibler la problématique commune et d’en trouver, surtout, la source.

Une thérapie collective est donc d’une importance fondamentale car très souvent les membres d’un groupe peuvent subir un mal-être unique et contagieux, et par déduction, s’il n’y a pas de communication entre ces membres, chacun risque de s’enfermer en pensant qu’il est le seul à vivre cela, et ce, jusqu’à ce que se construit un fossé entre les membres et que le lien entre eux se brise progressivement.

C’est dans ce sens où une thérapie a pour vocation de permettre à la personne en souffrance de s’ouvrir et de décoffrer ses douleurs de sorte de donner du sens à son épreuve, sens à même d’éviter à ce que l’individu ne fasse d’un innocent le bouc émissaire de son mal-être.

En effet, l’une des ruses classiques du diable : c’est de vous pousser à rendre responsable quelqu’un qui ne l’est pas de sorte de sorte que votre mal-être soit proportionnel à votre injustice à ne pas rendre responsable le véritable responsable !

Et, ici le démon voulait que vous jetiez la responsabilité sur le groupe. D’ailleurs, c’est comme cela que les démons communiquent avec nous, moyennant le mal-être qu’ils peuvent susciter en nous vis-à-vis de quelque chose de sorte que l’on s’écarte de cette même chose. La majorité des gens tombent dans le panneau quand ils s’écartent des choses utiles pour eux afin de se libérer d’un mal-être démoniaque…

C’est un genre de pacte inconscient ! En réalité, il est important de savoir qu’il existe un mal-être démoniaque et un mal-être angélique et que jamais nous devons nous identifier au mal-être démoniaque par l’éloignement de la chose utile car cet agissement signifie que l’on obéit au démon. Bien au contraire, nous devons nous efforcer de rendre notre mal-être seulement angélique à savoir consécutif de la palpation d’une toxicité identifiée ou non identifiée.

Ainsi, le mal-être démoniaque résulte d’une injustice à l’endroit de la considération de la source du mal quand on jette, par exemple, la responsabilité sur une cause innocente tandis que le mal-être angélique résulte de la palpation de ténèbres avec justesse.

C’est pourquoi, investiguer pour trouver l’origine d’un problème est d’une importance capitale car la disparition du mal-être en dépend, et c’est par ailleurs, seulement le mal-être angélique qui peut servir de carburant à chasser le mal-être.

Aussi, après analyse des différents témoignages nous sommes arrivés à la conclusion que deux failles étaient envisageables :

  • La présence d’une taupe au sein du groupe
  • Ou la contagion ténébreuse par l’entremise d’un membre influent, à même de déteindre sur les autres éléments
Personnellement, je penche plus pour la seconde option, à savoir que les ténèbres provenaient de la personne qui a interpelé notre sœur S, et elles se sont ensuite propagées vers les autres membres par contagion et connexion mentale, en fonction de vos attaches respectives les uns vis-à-vis des autres.

Cette expérience est à mon sens riche d’enseignements :

  • Déjà parce que notre groupe est un dars en lui-même dans la mesure où nous apprenons les uns des autres, et surtout des épreuves de toxicité que nous pourrons vivre par l’entremise de ses membres.
  • Ensuite, elle nous enseigne l’importance de veiller au bien-être de chacun car le mal-être des uns peut, effectivement, affecter les autres dans le cas d’un groupe véritable ou les membres sont interconnectés. En effet, s’il n’y avait pas de liens entre les membres, il n’y aurait pas de contagion d’où le fait que cette épreuve révèle quelque chose de positif à savoir que le lien entre les membres est spirituellement réel.
  • Elle nous enseigne aussi la nécessité d’investiguer, de partager collectivement nos ressentis afin de trouver collectivement la source de ce mal-être ambiant car pour le coup cette dernière était extérieure au groupe, d’où la difficulté de l’enquête.
  • Enfin, après avoir ciblé la problématique justement nous avons tous et toutes goûté à une libération vis-à-vis du mal-être à même de susciter des doutes, un frein ou un retrait.
  • En outre, elle nous invite à ne plus nous fier aux apparences et à ne plus être naïf quand à la méchanceté et à la négativité intériorisée.
En conclusion, pour ma part, je suis de moins en moins choqué de la négativité qui peut sortir de l’intériorité de ces gens à l’apparence musulmane tellement ils sont de plus en plus nombreux de nos jours.

Notre prophète nous a parlé de ces diables de la fin des temps qui auront justement une apparence de musulmans. Un diable, par définition, est une créature dont la vocation est de vous empêcher de vous épanouir. Et de nos jours, il existe de plus en plus d’individus qui deviennent d’excellents réceptacles pour les diables car à la moindre blessure de l’amour propre : ils vous détestent d’une telle haine qu’ils deviennent automatiquement addict à l’action de vous parasiter.

Au final, ne soyez pas leurrés par leur dévotion individuelle car les démons humains cultivent leur illusion par les efforts qu’ils fournissent à se payer une belle image d’eux-mêmes comme Iblis qui fut un grand dévot !

Du coup, retenez bien la règle suivante : plus un individu fait des efforts dans le faux, plus est impactant son pouvoir démoniaque car son emprise mentale est proportionnelle à ses sacrifices mal-placés.

Qu’Allah nous aide à démasquer tous ces démons humains.

Wa al 3aqibatou lilmoutaqin
Mahdy Ibn Salah

  • Aucun commentaire trouvé