Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 454


Salam alayki akhi,

Dans la peau d’une bipolaire…

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt vos derniers articles ces derniers jours car ils avaient comme sujet ma personnalité, ou plutôt ma non personnalité. Je confirme absolument tous vos dires. Surtout ce coté mi-ange, mi-démon.

(Ne vous préoccupez pas de ceux qui ne comprennent la bipolarité que sous un angle occidental, ils n’ont rien compris à vos travaux).

Ce concept mi-ange et mi-démon a un coté rassurant et angoissant à la fois car je sais qu’au fond de moi je possède ces deux aspects et tout dépend de l’environnement que je côtoies. J’ai énormément de mal à accepter les compliments de manière générale, je n’arrive pas à les intégrer en mon être. J’aimerais crier « mais non je n’ai aucun mérite vous ne me connaissez pas » mais personne ne me croit car mon fond et ma forme sont à leur image, à leur compréhension. Le manque de confiance viendrait de la, peut être, car je sais que le mérite ne m’est pas destiné.

Ces actes de bienfaisances que j’exerce au quotidien sont une amplification des bons cotés des personnes que je côtoie. Bien sur j’ai cherchais à m’entourer de cet environnement lumineux, qui me donne la force et la capacité d'oeuvrer, on peut dire c’est mon seul mérite car mon fond a toujours recherché le bien et surtout quand je prends un chemin je le vis à fond.   Je dit d’ailleurs à ceux ou celles qui m’entourent « considérez moi comme le reflet du plus profond de vous mêmes ». C’est étrange de vivre comme ça pour une personne extérieure, c’est pourtant le quotidien du bipolaire. Encore faut-il se connaitre pour le savoir et se libérer des liaisons toxiques qui parasitent la personnalité de fond.

A l’inverse la critique fait mal car j’ai l‘impression d’être en lutte constante contre ce mauvais coté qui ne cherche qu’à se réveiller et la personne ne sait pas le combat mental et interne que je vis par l'angoisse que je peux changer! La moindre critique rabaissante peut me faire dégringoler et il est possible que ce coté diamétral se réveille à ce moment la. Il faudrait que je fasse une introspection sur mes évènements passés pour comprendre et essayer de ne pas réitérer.  Et pourtant oui, je suis sincère dans ces deux cotés, ce n’est pas un rôle comme le ferait la double facette, c’est vraiment ce que je ressens: sincèrement attachée (à fond) puis sincèrement détaché (à fond aussi).  Quelle souffrance! Mais quelle souffrance que je peux générer aussi!  Car cet état d’attachement passé, j’ai cherché à le revivre pour sauver mon mariage mais j’ai une impression que c’est irréversible et je suis incapable de le changer par moi-même… j’ai pourtant essayé, je me suis forcé en vain…

Vous savez cher frère, que je comprends qu’il est très angoissant de savoir que nous pouvons changer du tout au tout, mais cela nous angoisse aussi car il n’y a pas de signes précurseurs.

Quand  je regarde autour de moi les personnes que j’aime, en me disant qu’un jour il se peut que je leur fasse du mal me fait peur. Pourtant, quand ce mauvais coté est la, plus aucun remord ne fait surface, il y a même un sentiment de légitimité car soit je considère avoir été blessé ou alors même j’ai réceptionné un amour passionnel que je n’accepte pas.

Le bipolaire est un générateur d’amour passionnel inconscient, destructeur qui apparait comme un cadeau. Mais il s’agit d’un cadeau empoisonné je le dis! je me définis comme un cadeau empoisonné et j’ai pris l’habitude de l’annoncer dès le départ! Tellement mon comportement risque un jour, de devenir diamétral.

Le fait de générer ce sentiment passionnel, pour ensuite l’absorber par la personne que je vais côtoyer provoque, à mon sens,  ce changement diamétral car ce trop plein d’amour réceptionné peut détruire. Je l’explique aussi par ce déplacement de qarin qui cherche à me détruire en détruisant l'autre, générant ainsi le sentiment de culpabilité. Le conjoint l’a absorbé et devient une arme contre soi, une insécurité ressentit chez l’autre.  A qui la faute? la mienne  en majorité certes mais aussi la personne qui le reçoit car ses failles le permettent. L’amour passionnel est une arme destructrice. Al hamdouliLah j’ai compris que nous pouvons le détecter en amont et se retirer avant qu’une alliance soit conclue. Je tire des leçons de mon expérience.

Vous dites vrai: qu’il ne faut pas trop les aimer ni les haïr et cet équilibre stabilise un bipolaire. Et stabilise la personne qui la côtoie. Et il est sécurisant pour moi de le savoir.

Me vient en tête ces  hadiths:

- D’après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) disait fréquemment: « Ô Toi qui fait tourner les coeurs affermit mon coeur sur Ta religion ».
J'ai dit: Ô Messager d'Allah ! Nous avons cru en toi et en ce avec quoi tu es venu. As-tu peur pour nous ?
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui, certes les cœurs sont entre deux doigts parmi les doigts d'Allah, il les fait tourner comme il le veut ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2140 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

- D’après Abou Moussa (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:
« L’exemple du cœur est comme celui d’une plume que les vents font tourner dans un désert ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°88 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

Je prie pour qu’Allah agrée nos efforts car il est possible de par mon profil que je m’approche d’une coudée du Paradis pour qu’ensuite je commette un acte des gens de l’enfer car j’aurais été négligente sur mon environnement. La hijra est vitale! oh combien vitale! La Jama’a est obligatoire pour un bipolaire.
Que Le Pardonneur nous pardonne,  absout nos péchés. Qu’Il maintient nos cœurs vivants et sur le droit chemin car en y réfléchissant, Il nous utilise pour éprouver autrui et ma personnalité dépend, finalement , de Sa Volonté!

Je suis attristé d’apprendre votre épreuve, et comme une bipolaire je ressens votre souffrance par delà l’espace. Sachez que nous vous soutenons par nos douas qui vous sont adressées, nous vous soutenons par la poursuite de votre travail en France et je dis cela sincèrement : ) 

Qu’Allah vous préserve,
Votre soeur fiLah

  • Aucun commentaire trouvé