Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Written by Mahdy Ibn Salah  •  Category: Psychologie  •   •  Hits: 970

Salam alaykoum akhi Mehdi
J'espère que tu te portes bien
Je suis une sœur qui était venue te voir en 2017 je crois a Paris pour une Roqya par pression et thérapie. Je suis de Toulon. Enfaite je t'écris aujourd'hui parce que je suis dans une sorte de dépression. Je ne vois de sens a la vie ? J'ai 3 enfants, un mari, une famille, des besoins comblés je ne manque de rien alhamdoulillah. Mais je me pose dernièrement des questions bête
Comme ok éduquer les enfants et ensuite ? Et après ? Vivre avoir ce qu'on veut et après ? Ya aucune saveur pour moi dans les choses. Atteindre des objectifs et après ça, qu'elle satisfaction dedans ? Aucunes. Enfaite rien ne me réjouis donc j'ai pas la force de me battre je me sens comme morte a l'intérieur. J'ai l'impression que je suis entrain de perdre le contact avec la réalité
Je regarde mes enfants je ressens de la pitié pour eux d'avoir une mère comme moi
Enfaite je vois pas de sens saveur quelque soit l'objectif que on poursuit
Etude
Mariage
Travailler
Être mère au foyer
Bref pour moi ça n'a pas de sens dans le sens ok et après
Genre c'est tout ? Travailler et manger et rester à la maison ou. Éduquer des enfants quand ils sont grands ils font leurs vie ou même s'il reste avec nous quel saveur ? Enfaite j'ai perdu la saveur de vivre. Ça m'arriver par moment. Mais la ca semble durer depuis quelques jours (une semaine). Je sais pas ce qui m'arrive. ( Je suis possédé mais ça date pas d'aujourd'hui or la dépression si...) . Explique moi stp pour que je me relève car rien n'a de saveur tout est fade, la Dounia dans sa globalité rien ne me réjouis aucun bien aucun objectifs 

wa 3aleikoum salam, okhty al karima,

Il est évident que la saveur de vivre est d'une importance considérable et que consécutivement sa privation est un témoin d'un état dépressif.

Cependant, il est important si vous tenez à guérir de bien comprendre votre maladie car la méconnaissance de cette dernière ou des mécanismes de celle-ci peut accentuer son impact.

Aussi, il serait judicieux de mettre en relief les différents états à même d'être assimilable à de la dépression:
  • la dépression classique
  • la dépression spirituelle
  • la dépression subie
  • la déréalisation
La première dépression est une forme de systématisation de la déprime quand on constate, par exemple, son incapacité à atteindre un idéal, et que la déprime devienne consécutivement la norme et non plus exception. Visiblement ce n'est pas votre cas puisque vous semblez ne manquer de rien !

La seconde dépression est spirituelle quand par l'absence de buts vous souffrez de ne plus avoir de carburant à vouloir agir car effectivement sans un sens à donner à votre œuvre vous n'allez pas pouvoir agir. La question ici serait de savoir si c'est vraiment l'absence de buts qui génère votre état ou bien c'est votre état qui absorbe toute saveur à œuvrer et qui vide, par déduction, votre œuvre de son sens ?

La troisième dépression est une dépression subie, c'est-à-dire que vous subissez un état qui n'est pas le vôtre et dont l'incompréhension du mécanisme vous pousse à la dépression car en effet, ne pas comprendre son propre état peut mener à la dépression dans la mesure où le désespoir va inévitablement s'introduire. Il suffit de regarder autour de vous si vous n'avez pas dans vos liens proches quelqu'un, à la siamoiserie démoniaque, susceptible de vous transmettre son état. Donc, si vous avez quelqu'un qui récupère la pèche quand vous coulez et qui coule quand vous récupérez la pèche alors nous nous trouvons là dans cette dernière configuration.

Enfin, nous avons la déréalisation où l'individu devient spectateur de sa propre vie avec une diminution notable du potentiel saveur. En toute franchise, c'est une maladie particulière que j'ai du mal à traiter car ne l'ayant jamais vécu mais il est fort probable qu'elle résulte d'une relation toxique où le sujet subit une inversion de la personnalité, si bien qu'une partie de lui est absorbée au point de ne laisser que l'aspect observation. Or, l'individu se complète par l'action d'observer et de ressentir ! Quand vient à manquer l'une de ses deux dimensions en raison d'une relation toxique avec un parent proche dépendant affectivement, et susceptible de générer une absorption de l'être en raison d'une angoisse et d'un stress paralysant alors la victime peut connaître un état dépressif qui traduit en réalité, l’absorption d'une partie de l'être, à savoir la partie nafsique relative au ressenti !

Je vous ai exposé les principaux cas à même de générer un état dépressif et pour guérir il est important de vous situer car sans cette localisation vous ne pourrez vous défendre et il fait partie des conditions de la victoire que de comprendre le mécanisme d'une maladie.

Qu'Allah vous donne la compréhension à même de vous guérir
Mahdy Ibn Salah
  • No comments found