Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Relations extraconjugales  •   •  Affichages : 2300

 

Il est vrai, ma sœur, que l’amour est l’un des plus beaux sentiments ! En raison de l’état qu’il peut procurer à celui qui le ressent ! C’est le sentiment de celui qui est dépendant ! Dépendant d’un être par l’amour duquel il s’enchaîne car aimer est, en réalité, un besoin essentiel. Tout mouvement, en effet, découle de l’aspiration à un but distant ! Et c’est par l’amour que se rétrécit la distance entre l’être et son but puisque par l’amour tu arraches l’âme de ton amant afin que le besoin de fusion s’opère naturellement, des conséquences de la douleur de la séparation de deux choses liées intrinsèquement…

 

Et si le bonheur résulte de la réciprocité de ce noble sentiment car par l’adéquation justement, l’amour s’intensifie du fait de la réflexion infinie et exponentielle telle celle de deux miroirs se faisant face alors tout le malheur de l’amoureux découle de l’indifférence du récepteur de son amour ! Car la jouissance de deux choses complémentaires découle, effectivement, de la correspondance et de l’unité entre l’agent et le patient qui par l’amour fusionnent, de telle sorte que s’entremêlent leurs attributs, et que l’amant se perd dans son bien aimé jusqu’à ce que le moi se confond au toi et que le toi devient moi !

 

A partir de là, ma sœur fillah, saisis qu’il y a deux types d’amour :

-         L’amour qui te fait souffrir

-         Et l’amour qui te procure le bonheur

 

Le premier amour est celui d’une personne qui s’investit dans une relation, mais malheureusement sans obtenir de retour de la part de son bien aimé. C’est un amour par lequel Satan fait beaucoup de dégâts puisqu’il mène à l’amour passionnel, à un amour émotionnel et non rationnel ! En effet, quoi de plus douloureux que d’être dépendant d’une personne qui par son indifférence nous fait souffrir, car aimer sans un retour de celui que l’on aime, c’est équivalent à subir le châtiment de s’investir pour le vide et le néant ! Et comme nous le savons le plaisir découle de l’adéquation tandis que la peine, découle quant à elle, de la contradiction ou de l’absence d’une compensation !

 

Sache ma sœur, qu’il y a un second degré dans la souffrance ! C’est quand celui qui est aimé, en plus d’être indifférent, exploite et traite injustement celui qui l’aime ! Quoi de plus horrible effectivement que d’aimer une personne qui aime nous voir souffrir ! Cet amour là, est démoniaque, du fait de ses conséquences destructrices ! C’est, en réalité, l’amour du démon de celui que tu aimes, qui te possède car nous savons que le démon gagne, auprès d’Iblis, à faire des dégâts, d’où son amour qu’il te transmettra moyennant la possession de ton être, par lequel il te torturera ! Sache que cet amour là, est un piège, surtout si tu n’arrives pas à dissocier en toi, les émotions internes et étrangères à ta personnalité, car par ton émotion le démon veut te pousser à trahir ta raison, et à la contradiction d’accomplir, par une contrainte issue de l’amour, des choses qui te répugnent dans le fond !

 

Comprends, par déduction, ma sœur fiLlah, qu’aimer n’est pas toujours positif surtout quand la raison nous commande l’éloignement du bien aimé car un être angélique recevra indubitablement des signes lui montrant les dangers d’une alliance par un amour piège ! Notre souffrance n’est toujours que la conséquence de notre propre aveuglement ! Saisis aussi, par la récurrence, que si une force t’attire vers des amours qui te font souffrir, et que tu bloques toujours devant celui qui peut t’épanouir, c’est qu’un même diable aspire, par tes sentiments, à te détruire ! Je te connais et je sais l’impact que peut avoir ton émotivité sur tes choix !

 

Je ne pense pas que ton prétendant aime à te voir souffrir, et ce, al hamdouliLlah, mais il manifeste une certaine indifférence à ton égard. Et il t’incombe le devoir de savoir pourquoi :

 

-         Cette indifférence est interne ou externe ? C’est-à-dire consécutive respectivement d’un désintéressement de ta personne, ou d’un blocage satanique ?

 

Car dans le premier cas, cela ne servirait à rien pour toi de poursuivre avec lui, et dans le second cas, il faudrait s’atteler à voir, s’il possède la volonté et la capacité de débloquer la situation ? En effet, vouloir aimer est une chose et avoir la capacité d’aimer en est une autre puisque l’on rencontre beaucoup de frères et de sœurs, qui malheureusement, se pervertissent par l’amour de leur bien aimé, au lieu de s’améliorer ! Sans doute le sujet de mon prochain article…

 

En final,

 

N’oublions jamais que Satan aspire constamment à notre souffrance,

Et que nous sommes, tous les uns pour les autres, des tentations,

Car par son effort à réaliser d’incompatibles alliances,

Il aspire à nous enchaîner par la douleur résultante de l’inadéquation !

 

Mahdy Ibn Salah

 

  • Aucun commentaire trouvé