Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Roqya  •   •  Affichages : 2522

Salam a'laykum,

 
Comme convenu, suite à notre conversation je t'écris. Tu m'as parlé de "complicité" avec le djinn, et ça m'a terriblement affecté comme tu as pu le constater, j'avais beaucoup de mal à comprendre comment est-ce que j'ai pu être complice d'un mal qui me touche.    En rentrant j'ai beaucoup réfléchi, j'ai repensé à ce que tu m'as dit, car j'y attache une grande importance. Donc en y repensant, j'ai eu des images qui me sont revenues de certains événements qui illustrent tout à fait cette situation de complicité. Je suis révoltée contre moi-même. Tout s'éclaircit. J'ai compris qu'effectivement j'ai permis à ce djinn d'occuper une très grande place dans ma vie, il s'est imposé quand j'étais enfant et n'ayant pas compris ce qu'il m'arrivait, je me suis mise à observer ses manifestations comme une chose nouvelle et peut-être même intéressante. J'ai compris que sa stratégie a été de m'user physiquement et moralement afin de me pousser à accepter ces agissements que ce soit des coups ou autres. Je n'avais aucun référentiel, aucun appui, je ne révélais pas ce qu'il m'arrivait et cet environnement  à créé et renforcé cette "complicité" que j'avais avec lui. J'ai compris que je me suis faite avoir, j'ai été trompée par le fait que je croyais qu'Allah me permettait d'avoir des rêves prémonitoires, alors que ce n'était qu'une ruse, je sais maintenant que ces "visions" ne sont pas réelles. J'ai aussi compris que mon laisser aller lors des ces attaques, a permis au djinn de traduire cela comme une acceptation de ma part. Tu as dit, et cela à juste titre, que pour pouvoir me débarrasser de lui, j'ai été complice en le laissant agir. J'ai compris que j'ai été trop imprégnée par ces évènements et que j'en suis venu à vivre mes nuits en fonction des visites du djinn, qu'avec le temps, il a rythmé mes nuits, jonglant entre insomnie et paralysie. J'ai effectivement été trompé et à cause de mes fatigues, j'ai donc alterné des moments de motivation et des moments d'abandon. Je suis aujourd'hui consciente que ces moments d'abandon m'ont détruite et ont favorisé cette relation de complicité. J'ai pris le temps de réfléchir car la confiance que j'ai en toi me motive et je me rends compte que tes dires sont fondés et qu'ils s'avèrent vrais. Il m'a fallu du temps afin de comprendre que j'étais en cause dans ce qu'il m'arrive. Durant quelques années, tout en continuant à me battre, j'ai apprécié l'idée que j'étais éprouvée par Allah, et je montrais à Allah que je surmontais cette épreuve tout en continuant à vivre et à l'adorer. Tu as dit que j'ai accordé beaucoup trop d'attention à ce qu'il m'arrivait et c'est vrai, mais seul Allah connaît l'intensité des visites et des coups qu’il me portait, j'ai été incapable d'ignorer cela, le djinn venait 3 à 4 fois par jour, je n'avais aucune issue. Comme je te l'ai dit précédemment, il est clair que j'ai été trompée et que j'ai participé inconsciemment à cette tromperie. Je me rends compte, qu'à  chercher la tranquillité pour un temps compté, je me suis retrouvée à  payer le prix depuis des années. Ma bataille contre ce djinn n'a pas été constante ce qui m'a menée à cet état-là. Je te remercie de m'avoir accompagné dans ce cheminement.

 

Wa ahleik salam orti al ‘aziza,

 

Sache que généralement lorsque l’amplitude entre la rationalité d’une personne et ses délires paranoïaques, visuels ou oniriques est significative alors elle témoigne souvent d’une complicité ! Or, j’ai vu qu’il y avait un grand fossé entre ton intelligence et tes déconnexions du monde réel, si bien qu’il était évident que celles-ci étaient causées par une forme de complicité mentale.

 

 En effet, c’est par une forme de complicité inconsciente d’abord que Satan aspire à une complicité consciente par la suite ! J’entends par complicité : l’acceptation d’aller dans le sens du démon et ce quelle que soit la manière ! Ainsi, quand le démon insuffle à une personne : « si tu me laisses dans ton corps, je t’embête plus » et que la personne accepte le contrat alors c’est une forme de complicité et d’alliance ! Si, par exemple, une autre personne accepte l’idée irrationnelle de se croire appartenir à une entité invisible et que des conséquences de cette idée, elle n’accepte pas d’être touchée par un homme ou une femme, aussi proche soit-il, comme l’époux ou la sœur, alors là encore c’est une manière d’être complice avec son propre diable !

 

Et des conséquences de l’intensité de la complicité que nous pouvons nouer avec notre propre diable, celui-ci pourra influer sur notre vie, jusqu’à nous pousser à la folie, que je définis par une déconnexion vis-à-vis du monde réel moyennant un agissement dans celui-ci par rapport à un référenciel virtuel, celui du monde dans lequel vit le diable avec qui nous pouvons nouer une forme de complicité !

 

Saisis que la complicité peut être de plusieurs formes, il suffit par exemple de réaliser un rituel institué par un diable comme le fait de compter dans sa tête afin d’être épargné par un malheur afin d’être considéré comme un complice ! Tu imagines ainsi, le nombre incalculable de manières par lesquelles Satan arrive à nouer des complicités avec les humains tellement nous vivons dans le symbolisme, qui n’oublions pas est une manière d’entrer en contact avec le monde invisible !

 

Comprends des lors qu’il n’y a pas de complicité plus évidente que de copuler avec le diable, entre la veille et le sommeil, ou d’accepter de se faire violer par lui afin d’être épargné jusqu’à son prochain retour, de sorte que cela ne soit pas lui qui provoque sa venue mais plutôt notre attente, consécutive de l’acceptation de la normalité de la situation !

 

Ainsi, la roqya par pression physique nous a permis de voir qu’entre toi et ton diable se trouvait une forme de complicité, qui s’est traduite par une douleur qui t’était insupportable ! En effet, quand la douleur de l’extraction est insupportable elle indique une unité entre le diable et le patient moyennant une complicité !

 

Sache que les étapes de ta guérison se comptent principalement au nombre de quatre :

- Prendre conscience de la complicité démoniaque

- Etre dégouté de celle-ci en se repentant sincèrement

- Agir à contre sens de la volonté démoniaque

- Et extraire le démon moyennant la roqya par pression physique

 

La première étape est la prise de conscience de l’arnaque satanique par laquelle le diable nous a mené à une complicité car la non acceptation de la complicité rend impossible l’extraction du diable associé quand c’est par celle-ci qu’il est noué ! La seconde étape est le dégout car sans l’enlaidissement mental d’une liaison démoniaque, il est encore impossible de se prémunir contre le diable car le fait de ne pas être dégoûté du mal est un témoin de notre acceptation de la liaison démoniaque, à l’instar de ceux qui veulent s’écarter de l’homosexualité non par dégoût de la gravité de l’acte, mais parce que le conjoint de même sexe est mauvais ! La troisième étape consiste à ne plus confirmer en paroles ou en actes les insufflations démoniaques et donc à ne plus vivre dans le réel à partir des idées provenant de ton démon, voire en agissant diamétrament par rapport à celles-ci. Et enfin, la roqya par pression physique est la dernière étape car par celle-ci nous pouvons mesurer le degré de notre complicité, et donc nous racheter, en quelques sortes, moyennant l’acceptation de la douleur purificatrice, proportionnelle, quant à elle, à la gravité de notre liaison démoniaque !

 

Tu as un énorme potentiel ! N’étouffe pas ta lumière patente à cause d’une complicité avec un diable qui veut ta perte ! Tu pourras te lancer dans le monde de la thérapie qu’à la seule condition que tu brises radicalement toutes les alliances avec ton propre démon ! Que celles-ci soient conscientes ou inconscientes...

 

Qu’Allah t’accompagne

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

    

   

 

 

 

 

 


 
 
 
 

 

  • Aucun commentaire trouvé