Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Spiritualité  •   •  Affichages : 419

Salam 3aleikoum,

Dans la vie, on gagne et on perd, on prend et on donne, on possède et on lègue, mais après mure réflexion, on arrive à la conclusion que : RIEN NE NOUS APPARTIENT !

Allah est celui qui guide et égare, donne et prive, profite et nuit… Il est celui qui possède tout car il est le seul Créateur et tout fait partie de sa création.

Alors pourquoi devrions-nous nous plaindre, nous apitoyer ou nous mettre en colère ; s’il décide de retirer l’un de ses bienfaits que ce bienfait soit la vie d’un proche, la santé, un sourire, la richesse, un enfant, la joie, ou la chaleur d’une amitié…

La vie est un ensemble d’émotions qui nous traversent et qui constituent en elles-mêmes des épreuves car de même qu’il existe des états ténébreux que l’on peut subir, malgré soi, de la part du diable, il existe aussi des états lumineux que l’on peut subir de la part d’Allah afin que l’on s’oriente vers Lui par une dévotion plus intense et une proximité plus profonde !

C’est effectivement par la sagesse que l’on se rapproche le mieux d’Allah quand la sagesse consiste à comprendre le sens de nos épreuves car si Allah éprouve celui qu’il aime, c’est qu’il veut communiquer avec lui moyennant la douleur.

C’est dans ce sens que l’épreuve peut être une miséricorde car elle permet une remise en question, à la différence de l’épreuve de châtiment qui se reconnait à la laideur de chercher constamment des bouc-émissaires à nos propres forfaits !

Aussi, la souffrance n’est pas absolument négative bien qu’elle soit profondément amer. Elle n’est que le résultat de nos manquements à l’endroit de notre relation avec Allah car « Allah est jaloux et sa jalousie se manifeste quand le serviteur lui désobéit. » (Authentique)

إِنَّ اللَّهَ تَعَالَى يَغَارُ، وَغَيْرَةُ اللَّهِ تَعَالَى، أنْ يَأْتِيَ الْمَرْءُ مَا حَرَّمَ اللَّهُ عَلَيْهِ

C’est pourquoi, il faut s’attendre à ce que le malheur nous frappe si nous nous éloignons d’Allah et le malheur est relatif à chacun car il résulte de la perte d’une source de bonheur, la perte, donc, de quelque chose qui se trouve dans le cœur !

Et, si Allah nous fait perdre cette chose, que cela soit par la cause d’un manquement, ou d’une désobéissance, c’est qu’il aspire à polir notre cœur de sorte que ce dernier saisisse enfin qu’il n’y a que Lui !

Dire qu’il n’y a que Lui, c’est dire que tout ce qui n’est pas Lui ne sont que des signes qui devraient nous mener à Lui. Mais dire cela : est-ce que cela revient à déconsidérer une créature d’Allah en faisait d’elle un simple signe ? Non loin de là, puisque cela revient à voir Allah derrière la créature et donc à aimer véritablement en Lui…

Si donc Allah nous fait souffrir de perdre des amours en Lui, c’est qu’il veut que l’on prenne conscience de sa jalousie, et par conséquent, de la perte de son amour, quand on lui désobéit ou quand il veut simplement se réjouir de ressentir l’excitation d’un cœur quand ce dernier se cristallise par la monotonie !

A ne pas confondre avec la perte d’un amour avec Lui, l’amour passionnel, dont la perte est davantage un châtiment plutôt qu’une épreuve de miséricorde…

Au final, si Allah se trouve entre l’homme et son cœur, cela signifie que l’homme peut être éprouvé par ce qu’il ressent et donc par déduction : mêmes ses sentiments ne lui appartiennent pas !

وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَحُولُ بَيْنَ الْمَرْءِ وَقَلْبِهِ            

Ce verset du Coran nous donne une piste grandiose pour ceux et celles qui désirent trouver la réponse à cette question existentielle : Qu’est-ce que l’homme ?

Un être qui comprend et un cœur qui ressent, et c’est à partir de notre attitude vis-à-vis de ce que nous pouvons ressentir que nous serons jugés ! Et la raison est là justement pour que l’émotion ne devienne pas le guide absolu car l’on peut extraire du positif à partir d’un sentiment négatif…

Comprendre cela, c’est vivre ! Le reste n’est que mort et illusion… Et le retour se fera vers Lui !

Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé