Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
abdelkrim

 

 

Salam a3likum Mehdy,

 

J'ai répondu à ton message sur mon mur, j'espère avoir compris l'essentiel... J'aurai voulu te demander conseils également vis-à-vis d'un problème personnel qui me perturbe beaucoup ces temps-ci. Alors voilà, depuis que mes parents on fait connaissance avec mon prétendant et ses parents, on fait connaissance avec ma famille et moi, mes parents ne cessent de nous répéter qu'il faut pas qu'on se presse pour faire le hallal, alors que ça fait déjà 3 ans qu'on se connait lui et moi mais eux ne savent pas qu'on se fréquentait déjà avant, en fait ni même ses parents, on s'est dit ça nous regarde c'est notre problème maintenant, on veut faire les choses bien puisque l'on aimerait vivre dans le hallal mais mes parents ne comprennent pas (sachant que ma mère est française non convertie, maintenant mon père pense un peu comme elle) et je ne sais plus quoi faire, je comprend le fait que je sois la plus grande, sa fille proche mais voilà nous ne voulons pas vivre directement ensemble lui et moi après le hallal insha'Allah, nous aimerions mettre de l'argent de côté afin de pouvoir assumer par la suite une installation commune. Je ne sais plus trop quoi faire désormais puisque mon père voit notamment l'importance du mariage civil immédiat après ou avant le hallal alors je me permet de demander conseil à vous car beaucoup de mes proches me disent que c'est normal, et beaucoup sont dans cette situation aussi donc voilà, j'espère que vous pourrez m'aider insha'Allah. Je vous remercie d'avance barak'Allah ou fik.

 

Wa ahléikoum salam orti al 'aziza,

 

Je t'invite ma sœur fiLlah à parachever au plus vite ta relation par un hallal et à ne pas écouter ceux et celles, quel que soit le statut et le lien de parenté, qui veulent retarder, illégitimement, c'est-à-dire sur la base d'arguments ne reposant pas sur le Coran et la Sunna, l'union de deux personnes qui s'aiment, d'un amour complet, c'est-à-dire qui ne présente pas d'inadéquations significatives au niveau des différentes dimensions qui composent une personnalité soit :

 

  • les principes

  • les sentiments

  • le caractère

  • le physique

 

J'ajouterai une cinquième dimension externe la « faisabilité » car il existe effectivement des alliances qui ne peuvent aboutir à un mariage en raison de facteurs extérieurs comme l'opposition familiale ou des situations extraordinaires...

 

Ainsi, quand il y a adéquation dans la majorité des dimensions qui composent un individu entre deux personnes qui s'aiment alors il ne faut pas retarder le mariage car le bonheur qui peut naître d'une telle union garantira, pour les deux éléments du couple, si cette dernière repose en Allah, bien évidemment, une énergie incommensurable dans l'adoration ! En effet, notre Prophète disait : « Il n'y a pas une chose meilleure pour deux personnes qui s'aiment que le mariage. »1 Dans une autre tradition, il ajoute : « Ne retarde pas trois choses : la prière, la prière mortuaire (al-janâza) et le mariage d'une célibataire lorsqu'elle rencontre quelqu'un qui veut l'épouser, qu'elle veut épouser, et qui est d'un niveau compatible au sien »2Et Satan sait cela, c'est pourquoi il travaille justement à ce que les gens s'unissent dans l'inadéquation afin de générer un mal être interdisant l'accès au bonheur ! Car le bonheur d'une chose composée résulte de l'unité et de l'harmonie entre ses différentes parties... C'est pourquoi, à défaut, de limiter une relation qu'à son côté émotionnel afin que les deux éléments du couple se détruisent plutôt qu'ils ne construisent, il aspire à fissurer les liens au niveau des principes, afin que l'émotion ne suive plus, et qu'à la longue le lien se brise par la disparition progressive de l'amour, de sorte que le lien entre les deux éléments d'un couple se rapproche de plus en plus de l'amitié et que le foyer se transforme en co-location... Par l'inadéquation au niveau du caractère ou des facteurs extérieurs, il aspire à rendre ambiguë une relation c'est-à-dire « entre deux », « déséquilibrée » afin de mener soit à la frustration, soit à la désobéissance !

 

Le mariage doit donc être l'aboutissement logique de l'attraction réciproque entre deux personnes complémentaires afin de parfaire cette union et d'éviter les deux fléaux que sont :

 

  • La frustration dans le cas où les deux personnes sont pieuses et se fixent, par conséquent, des limites grâce à leur foi

  • La désobéissance dans le cas où la relation vire au contact physique

 

J'aimerais souligner que la frustration est un fléau, aussi grave que la désobéissance même s'il n'y a pas de péchés concrétisés car le mal être qu'elle génère affaiblit la capacité en raison de la dispersion de la volonté ! Lutter contre la frustration, par l'action de faciliter le mariage est aussi important, selon moi, que de lutter contre la désobéissance ! Voir même plus important ! Ne comprennent pas grand chose, ceux qui au nom du respect de la Loi musulmane favorisent et encouragent l'émergence de la frustration ! Revenir à l'époque des pieux ancêtres, c'est donc faciliter le mariage ! Mais hélas, faciliter le mariage ne peut se faire sans une réforme des consciences modernes, malades parce qu'elles se compliquent les choses, en raison de leur éloignement par rapport à la Voie de notre noble Prophète !

 

Les gens qui veulent se marier ne manquent pas,

Ce sont plutôt des gens compatibles qui ne se trouvent pas...

 

Ainsi, ne tarde pas car il ne fait pas partie de la Sunna que de retarder la légalisation d'une alliance compatible ! Si tu savais combien de sœurs, ont perdu leur vingtaine par des prétendants, même sincères, avec lesquels le mariage n'a pas aboutit à cause d'une inadéquation développée par Satan ! La fréquentation extra conjugale contient, par conséquent, deux risques à ne pas négliger :

 

  • le gaspillage de la jeunesse surtout quand cette jeunesse est un critère de choix important chez les hommes

  • l'éventuel trahison affective dans le cas d'un mariage avec un autre car la femme a parfois du mal à oublier son premier amant, surtout quand elle est dominée par des émotions étrangères

 

En ce qui concerne le mariage civil, je te renvoie aux arguments de mon opposition à ce dernier :

  • Le mariage civil est une imposition de l'État français dans l'intérêt de celui-ci et pour mieux contrôler la dangereuse démographie de sa minorité musulmane

  • Il permet à l'État français de faire des économies au niveau des prestations sociales et au niveau des pensions, dans le cas d'un divorce puisque celles-ci seront amputées du salaire du conjoint selon une base non islamique

  • Il impliquera la soumission à une législation injuste, ne reposant pas sur le Coran et la Sunna, généralement en faveur de la femme et toujours contre l'Islamité de l'élément croyant, voire contre l'intérêt religieux de l'enfant !

  • Il impliquera le recours obligatoire et la rémunération d'un avocat dans le cas d'une séparation

  • Il obstruera à un remariage halal même après le divorce char'i, période qui peut dépasser deux années !

  • Le mariage religieux est un contrat reposant avant tout sur la confiance, que le mariage civil veut devancer3 de sorte que l'État français prend la place du Divin dans le cœur au niveau de la vertu qu'est la confiance (tawakoul) aboutissant sur une forme subtile de l'associationnisme (chirk) !

  • Il encourage et alimente la mécréance et l'égarement de ceux qui pensent protéger la femme ou l'alliance par une loi qui n'est pas divine4!

  • Le mariage civil est donc une arme redoutable pour le diable du couple qui aspire à les enfoncer dans le gouffre du mal !

 

En somme plaire à Allah, doit surplomber toutes les volontés surtout celles des insouciants par rapport à l'au-delà, qui tendent à faciliter ton accès à la désobéissance ! Je sens ta foi à travers ta question comme j'ai vu ta fulgurante progression dans la compréhension, et la pratique de notre religion depuis que tu fréquentes notre association ! Je sais, par déduction, que tu feras le bon choix... Si tu ne peux vivre loin de ce frère sans en pâtir spirituellement alors marie toi immédiatement, surtout si ta relation présente implique trop de promiscuité ! Je suis d'avis qu'une grande majorité de pères sont indignes du tutorat, en raison de leur ignorance, de leur égarement, et surtout de leur indifférence vis-à-vis de la spiritualité de leur fille quand par exemple, ils les laissent franchir la trentaine, seule dans un appartement, sans aucune préoccupation de leur part !

 

Être père, ce n'est pas être là, uniquement, pour dire « non »!

C'est surtout être un confident qui trouve des solutions,

Qui parle à sa fille comme on parle à un compagnon,

Et qui prend des décisions pour elle, dans l'intérêt de sa religion !

 

Si nos pères étaient tous comme cela, nous ne rencontrerions pas, chez nos sœurs, les problèmes de la fugue, du dévergondage, et des péchés provoqués par des séducteurs imposteurs qui ont pris le rôle du père uniquement pour piéger !

 

Mahdy Ibn Salah

 

1Ibn Maja

2Bon, selon Albani

  • Aucun commentaire trouvé